+227 20 72 33 71 contact@gourivm.com

Discours prononcé par Son Excellence Madame la Première Dame, Marraine de la Lutte contre le sida, à l’occasion du plaidoyer pour la mobilisation des organisations (SNU, ONG, secteur santé) au niveau national pour la création et le soutien de conditions à l’utilisation des services de santé et mettre fin au Sida Pédiatrique.

Mesdames les Epouses du Premier Ministre, du Haut Représentant du Président de la République, et CSC

Monsieur le Ministre de la Santé Publique,

Mesdames et Messieurs les Membres du Gouvernement ;

Honorables Députés Nationaux ;

Monsieur le Gouverneur de Niamey,

Mesdames et Messieurs les Représentants Corps Diplomatique 

Mesdames et Messieurs les Responsables des organisations Internationales et Nationales ;

Madame la Coordonnatrice Nationale de la Coordination Intersectorielle de lutte contre les IST/VIH/sida

Mesdames et Messieurs les Cadres centraux, régionaux et Départementaux ;

Messieurs les Responsables des Services et Ecoles de Santé,

Mesdames et Messieurs les Représentants des Réseaux des PVVIH

Distingués invités en vos titres, Grades et fonctions ;

 

Mesdames et Messieurs.

La situation de l’épidémie du VIH/Sida au Niger est caractérisée par une prévalence faible au sein de la population générale. Cette prévalence a été estimée à 0.4% selon l’enquête démographique et de santé au Niger (EDSN-MICS IV- 2012). Le profil épidémiologique est de type concentré avec d’importantes disparités entre les groupes de populations et les zones géographiques. Ces disparités amènent à parler de plusieurs épidémies VIH dont chacune mérite d’être spécifiquement étudiée.

 

Mesdames et Messieurs,

Bien que la prévalence du VIH au sein de la population générale soit faible, elle reste cependant très élevée chez les populations clés et élevée au niveau de certaines régions particulièrement Niamey 1,1 % et Diffa 0,7%.  Il y a lieu de prêter une attention particulière à  la Transmission Mère Enfant. 

 

En effet, l’Élimination de la transmission mère-enfant (eTME) du VIH est une priorité mondiale en matière de santé publique. Des essais cliniques randomisés aux États-Unis, en Europe et en Asie ont prouvés que les interventions antirétrovirales prénatales (ARV) réduisent le risque de TME de 15% à 30% pendant la grossesse et le travail, jusqu'à <2% chez les femmes non allaitantes et <5% chez les allaitantes. En 2011, près de 330 000 enfants sont devenus nouvellement infectés par le VIH à travers le monde.

 

Le Niger a adhéré en 2011 au « Plan mondial Vers l'élimination de nouvelles infections par le VIH chez les enfants et le maintien de leurs mères en vie ». Celui-ci cherche à réduire la TME à moins de 5% et à prévenir les décès des mères.

C’est dans cette optique, qu’un premier plan d’élimination de la Transmission du VIH de la Mère à l’Enfant a été élaboré en 2013 et révisé en 2017 avec comme but d’éliminer d’ici 2020 les nouvelles infections à VIH chez les enfants et garder leurs mères en vie

Comme vous pouvez  le constater,  cette révision du plan d’élimination de la Transmission du VIH de la Mère à l’Enfant fait suite à l’adhésion du Niger aux objectifs mondiaux qui sont :

  • 90%  des personnes vivant avec le VIH connaissent leur statut sérologique d’ici 2020;
  • 90%  des personnes dépistées séropositivesbénéficient de TARV d’ici 2020;
  • 90%  des personnes vivant avec le VIH bénéficiant de TARV ont une charge virale indétectable d’ici 2020.
  • L’élimination du sida d’ici 2030.

C’est dans ce cadre qu’à nos jours avec le financement propre de l’Etat et de l’appui de ses partenaires bilatéraux et multilatéraux, le Niger a mis en place 919 sites PTME avec 862 CSI couverts sur les 954 CSI existants

Malgré cela le taux de transmission du VIH reste élevé  10.64%;  loin de l’objectif fixé qui est de ramener le taux de transmission à moins de 5% .

En effet, sur les 48000 Personnes vivant  avec le virus attendus  au Niger en 2016,  il y a  5800 enfants de moins de 15 ans  attendus  vivant avec le virus

Sur ces 5800 enfants séropositifs  attendus, il n’y’avait  que  19%  qui sont  dépistés soit environ  1111 enfants qui connaissent leur statut donc, 81 %  soit 4689   enfants  qui ne le connaissent pas .

Parmi les 1111 enfants dépistés positifs , il n’y’a que 188 enfants  soit 17 % qui sont sous traitement ARV avec moins  10 % qui ont eu  accès à la charge virale donc 90% qui n’ont pas de charges virales supprimées

Comme vous le voyez, la situation n’est donc pas reluisante au Niger pour ce volet  alors que d’autres pays ont déjà éradiqué le sida pédiatrique  en fin 2017

Mesdames et Messieurs, 

L’objectif principal de cette rencontre est  de plaider pour la mobilisation de tous les partenaires  pour la création et le soutien de conditions à l’utilisation des services de santé et mettre fin au sida pédiatrique», elle va  donc servir à fournir des informations   au sujet de la mise en œuvre de la lutte contre le sida pédiatrique afin de permettre aux acteurs internationaux et nationaux d’apprécier la riposte nationale  contre le VIH.

 

Chers partenaires,

 Je ne doute à aucun instant de votre détermination à répondre chaque fois que vous êtes sollicité,  afin que nous fassions le point au fur  et à mesure de la mise en œuvre des interventions sous le leadership du Ministère de la Santé,  pour qu’ensemble le Niger puisse aussi éradiquer le sida et cela est possible à l’image des autres pays

Quant à moi ,  en tant que : femme ,   mère ,  épouse et marraine de la  lutte contre le sida au Niger,  Je m’engage à œuvrer aux côtés des acteurs en charge de la riposte   à  poursuivre le plaidoyer partout où il le faut ; au niveau national et international  et aussi aux côtés de mes sœurs Premières Dames de l’OPDAS afin que le sida puisse disparaître dans notre pays

Mesdames et Messieurs,

Permettez-moi avant de finir, d’adresser mes sincères remerciements à toutes les organisations ici réunies pour leurs multiples interventions dans le cadre de l’amélioration de la santé de nos laborieuses populations.

Je vous remercie pour cette attention

0
Santé - Nutrition

Assurer l’accès aux soins médicaux et à une bonne hygiène

Education

Promouvoir la scolarisation des jeunes particulièrement des jeunes filles.

Environnement

Promouvoir un environnement sain et durable

© 2020 Guri vie meilleure Tous les droits sont réservés. Développé avec Par Mougani.